Genesys Test

Antonio Fiori : Les gouvernements européens laissent l’économie en souffrance

Spread the love

La matière s’enroule autour d’elle, la plie à son propre automatisme, l’endort dans sa propre inconscience. Mais, à quelque image que l’on se reporte, on ne démontre pas, on ne démontrera jamais que le fait psychologique soit déterminé nécessairement par le mouvement moléculaire. Ainsi, les pouvoirs publics motivent-ils ouvertement les familles et les individus à placer leur épargne dans un actif souvent volatil, dont la valeur est difficile à quantifier, dont la réalisation (c’est-à-dire la vente) prend parfois plusieurs mois et qui occasionne en outre divers frais d’entretien, charges de copropriété, etc. L’un et l’autre parti savent que rien de ce qui existe ne peut continuer à exister. Il y a là de quoi surprendre, quand on a commencé par définir l’homme un être intelligent. Partout, des paysages pétrifiés de sel et de rocailles, un univers lunaire emprunt d’une certaine profondeur que l’on ne voudrait jamais quitter. Elle se place ainsi derrière le Royaume-Uni mais devant l’Allemagne. Si les deux partenaires parviennent à s’accorder, ils seront davantage en mesure de promouvoir l’établissement de standards reconnus à l’échelle mondiale, pour plus de protection. Mais il y a bien d’autres sortes d’inductions qui n’ont aucun rapport avec la notion de genre et d’espèces comme lorsque l’on prolonge ou que l’on complète par induction le tracé d’une courbe, ou comme lorsque l’on étend une loi physique, telle que celle de Mariotte, au delà des termes précis de l’expérience ; et, dans le cas même que Kant a eu en vue, on ne saisit pas bien nettement quelle différence il y a entre attribuer à une chose par induction ce qui convient à sa congénère, ou conclure par analogie qu’elle possède la qualité trouvée dans sa congénère. Alan Greenspan, l’ancien président de la Fed, se plaisait ainsi à dire « si vous m’avez compris c’est que je me suis mal exprimé ». Le rassemblement d’hommes capables de conduire le changement dans des conditions nouvelles ; un parti, à lui tout seul, ne saurait assurer une telle rupture. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « L’oeil le plus sûr ne vaut pas une règle ». De fait, on observe un renforcement draconien de la sélection à l’embauche qui à son tour conduit les jeunes à chercher à accumuler des diplômes pour se signaler comme compétents aux yeux des futurs employeurs. Telle sera, en effet, une des conclusions du présent essai. L’enthousiaste le plus passionné de l’État de nature, Rousseau lui-même, avouait cette impossibilité radicale. Quelquefois la couleur et l’ornementation sont utiles à la fois pour l’attaque et pour la défense. La raison nous fait entrevoir deux mondes distincts : le monde réel où nous vivons, un certain monde idéal où nous vivons aussi, où notre pensée se retrempe sans cesse et dont on ne peut pas ne pas tenir compte ; seulement quand il s’agit du monde idéal, personne n’est plus d’accord : chacun le conçoit à sa manière ; quelques-uns le nient tout à fait. Le cas extrême où ils seraient toujours d’accord, sans qu’il y eût de correspondance entre eux, indiquerait manifestement que chacun d’eux dit toujours vrai ou que chacun d’eux se trompe toujours. Il leur est certainement fort difficile de dire, ce que tout le monde sait, qu’ils ne rêvent que de saigner leur pays aux quatre veines et de le faire crever en puanteur de sainteté. La Liberté veut des défenseurs convaincus, clairvoyants, tenaces. A vrai dire, chacun d’elles vit à la manière d’une cellule dans un organisme ; tout ce qui modifie l’état général du moi la modifie elle-même. Le même mot articulé, par des personnes différentes, ou par la même personne à des moments différents, dans des phrases différentes, donne des phonogrammes qui ne coïncident pas entre eux : comment le souvenir, relativement invariable et unique, du son du mot serait-il comparable à un phonogramme ? On supposera donc que ces trois termes, logés dans des portions distinctes du bulbe et de l’écorce, entretiennent entre eux des communications, les percep­tions allant réveiller les souvenirs auditifs, et les souvenirs à leur tour des idées. La morale positive ne peut pas tenir compte des hypothèses métaphysiques que l’homme se plaît à faire sur le fond des choses. Introduire dans les événements un certain ordre mathématique en leur conservant néanmoins l’aspect de la vraisemblance, c’est-à-dire de la vie, voilà toujours ici le but. Chez l’homme, ils sont tous dégagés, et pleins d’activité joyeuse. Mais, malgré tout, je ne suis pas convaincu.

Archives

Pages